24 octobre 2020

STOP au harcèlement à l’école !

TF1 diffusait lundi l’histoire puis le témoignage du jeune Jonathan DESTIN, qui s’est immolé par le feu suite au harcèlement scolaire dont il était victime.

En cette journée contre le harcèlement scolaire, nous souhaitons rappeler qu’environ « un enfant sur dix » est victime de harcèlement scolaire (12% en primaire, 10% au collège et 3 ou 4% au lycée). Trop souvent, des faits divers nous rappellent que le harcèlement scolaire peut briser des vies et des familles.

Tout doit être mis en œuvre, à tous les niveaux, pour que ce fléau soit enfin éradiqué ! Il est donc temps de réunir l’ensemble des acteurs autour de la table, de dresser un bilan des différentes politiques publiques menées à ce sujet et de décider ensemble des solutions à mettre en œuvre pour améliorer la situation.

Parce que nous sommes tous responsables quand il s’agit de la protection et de l’avenir de nos enfants, il est temps de s’engager contre le harcèlement à l’école dans toutes les écoles et notamment à Boissy-Saint-Léger.

Cet article vous a été utile ?

Partagez-le avec :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Sur le même thème

Consultation - Témoignages

Construisons ensemble l'avenir de nos enfants

Vous êtes nombreux ces dernières semaines, lors de nos rencontres régulières, à nous témoigner des problèmes rencontrés dans les écoles et centres de loisirs de la ville : pénurie de papier toilette, coupure de chauffage, manque de clarté des informations reçues, difficultés avec le transport vers les centres, baisse de fréquentation de certaines structures… 

Tout cela alors que l’ensemble des tarifs municipaux, comme la restauration scolaire par exemple, ont lourdement augmenté ces dernières années ; ce que nous avons déjà souvent dénoncé. 

Nous sommes particulièrement préoccupés par les témoignages qui nous parviennent car cela touche à ce qu’il y a de plus fondamental : l’avenir et le bien-être de nos enfants. 

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde » disait Nelson Mandela ; la politique à destination des enfants doit être l’une des priorités de nos politiques communales. 

Comment croire que c’est le cas ici à Boissy lorsqu’on sait qu’il n’y a pas de maire adjoint à l’enfance et à l’éducation comme dans la plupart des communes ; seulement un conseiller municipal délégué. 

Aujourd’hui, nous décidons de lancer une grande consultation sur les conditions d’accueil de vos enfants dans les écoles et centres de loisirs de la ville. 

Vos témoignages sont nécessaires pour construire la politique enfance/éducation de demain.

Les informations recueillies par ce formulaire resteront strictement confidentielles et seront exclusivement réservées à l’usage de l’association « Engagés pour Boissy ». Nous nous engageons à vous offrir un droit d’opposition et de retrait quant à vos renseignements personnels.


Le droit d’opposition s’entend comme étant la possibilité offerte aux internautes de refuser que leurs renseignements personnels soient utilisées à certaines fins mentionnées lors de la collecte.


Le droit de retrait s’entend comme étant la possibilité offerte aux internautes de demander à ce que leurs renseignements personnels ne figurent plus, par exemple, dans une liste de diffusion.


Pour pouvoir exercer ces droits, vous pouvez nous contacter par mail : contact@engagespourboissy.fr

En validant ce formulaire, vous certifiez avoir pris connaissance des informations ci-dessus et acceptez que vos données soient exclusivement utilisées pour recevoir les informations et mises à jour en lien avec l’association « Engagés pour Boissy ».