Soutenir nos commerçants fragilisés par la crise

Lors du Conseil municipal du 20 mai dernier, dans le cadre de la délibération relative aux tarifs communaux pour 2021 nous avons proposé l’exonération des droits de terrasses et d’occupation du domaine public pour la création de terrasses éphémères (là où c’est possible et dans le respect des cheminements pour les personnes en situation de handicap) pour les restaurants et bars de la ville de Boissy, pour les prochains mois (jusqu’à la fin de l’été par exemple).

 

Les restaurants et les bars ont en effet été fermés depuis fin octobre 2020, à cause du confinement et beaucoup sont à bout de souffle. Malgré les aides de l'Etat, un tiers d'entre eux risquent de ne pas s’en sortir et de fermer définitivement.

Depuis le 19 mai, la reprise de leur activité est possible, uniquement en terrasse dans un premier temps, puis avec des jauges adaptées ensuite. Même si les restrictions doivent diminuer avec le temps, la reprise risque d’être compliquée pour beaucoup d’entre eux.

De nombreuses villes ont déjà pris cette décision, comme Vincennes ou Sucy-en-Brie par exemple dans notre département.

A cette proposition, il nous a été répondu que les exonérations seraient étudiées au cas par cas. Nous nous interrogeons sur cette réponse et sur le manque d’égalité devant le service public que cela pourrait entrainer.

Dans un courrier, nous avons donc demandé au maire de bien vouloir préciser quelles sont les conditions et les critères qui permettront d’étudier la recevabilité ou non des demandes de nos commerçants.

Nous considérons pour notre part que cette mesure devrait s’appliquer à tous les restaurants et bars qui en font la demande, quand bien même certains d’entre eux ont pu rester ouverts pour faire de la livraison pendant la crise sanitaire. C’est une mesure solidaire et symbolique qui a vocation à accompagner leur reprise d’activité au mieux.

Par ailleurs, nous proposons également à la majorité municipale de réfléchir à une exonération de la taxe sur les enseignes commerciales payée par les commerçants, enseignes qui n’ont eu aucune utilité pendant les périodes de confinement ; afin là-encore de leur permettre d’alléger leurs charges.

Nous vous souhaitons un bel été à toutes et à tous. Qu’il vous permette de vous ressourcer et de profiter de vos proches après cette année qui a été difficile pour nous tous.

Image

Boissy-Saint-Léger

" Donnons aujourd’hui le meilleur de nous-mêmes pour être à la hauteur des enjeux de demain ! "