Laure Thibault

Agée de 30 ans, originaire du Mans (72), après avoir habitée quelques années dans le quartier du Centre à Boissy-Saint-Léger, je me suis installée dans le quartier de la Haie Griselle en juin 2019 .

Parcours et expérience

Après des études de lettres et d’Histoire-géographie en classe prépa littéraire, je suis ensuite diplômée d’une licence de sciences politiques et de management public puis d’un Master en stratégie et décision publique et politique. Je connais très bien l’environnement institutionnel lié aux collectivités locales, j’ai par ailleurs rédigé plusieurs mémoire d’études portant notamment sur la responsabilité financière des élus ou sur le renforcement du lien entre le politique et les citoyens.

Depuis 10 ans, j’accompagne des élus nationaux et locaux dans la définition et le mise en œuvre de projet territoriaux à destination des habitants et à répondre à leurs attentes quotidiennes.

En 2011, j’intègre le cabinet parlementaire de Didier Gonzales, député de la 3e circonscription qui comprend entre autre la ville de Boissy-Saint-Léger. J’ai la chance de pouvoir ainsi découvrir le travail législatif mais également le travail en circonscription. A ce titre, j’ai suivi des dossiers importants pour le territoire et singulièrement pour la ville de Boissy : lutte contre les nuisances aériennes, aide à l’insonorisation, déviation de la RN19, amélioration du RER A et notamment pour une desserte systématique de Boissy…

En juin 2012, je quitte l’Assemblée nationale pour la mairie de Villeneuve-le-Roi. Ville démographiquement et sociologiquement proche de Boissy-Saint-Léger, particulièrement soumise aux nuisances aéroportuaires, dont la cité d’urgence des années 60, quartier excentré du Bord de l’eau a profité d’un programme de renouvellement urbain qui a profondément transformé son visage.

En 2016, je rejoins le cabinet de Chantal Brunel, maire de Bussy-Saint-Georges (77) en tant que directrice adjointe de cabinet. Ville de 30 000 habitants, proche de Val d’Europe, la ville de Bussy a vu sa population fortement augmenté. Elle est par ailleurs confrontée à une pression immobilière importante et à une pression fiscale parmi les plus élevées de France. Cette expérience m’a permis d’accompagner les élus vers la construction d’une politique d’urbanisme à taille humaine qui prend en compte les besoins des nouveaux arrivants en termes d’équipements publics mais également de permettre une baisse d’impôts importante en optimisant la gestion municipale.

J’accompagne aujourd’hui les 19 conseillers départementaux de la droite et du centre dans leur mandat. La maîtrise des dépenses publiques, un urbanisme à taille humaine, de qualité et qui encourage la mixité sociale, une politique sociale qui repose sur des droits mais également sur des devoirs… sont les thèmes que nous portons avec les élus de la droite et du centre face à une majorité sourde à nos propos de bon sens.

MON ENGAGEMENT POUR BOISSY-SAINT-LÉGER

Forte de ces différentes expériences, je suis décidée aujourd’hui à poursuivre mon engagement au niveau local, au service des Boisséens, avec pour seule volonté d’améliorer le quotidien, de travailler pour ce en quoi je crois et de préparer un avenir meilleur aux futures générations.

Certains vous diront que je ne suis pas légitime, que je ne suis pas à Boissy depuis suffisamment longtemps pour prétendre à devenir maire. Mais Boissy n’est pas un trophée dont on hérite parce qu’on y habite depuis plus longtemps que son voisin. 

La ville change et les attentes des Boisséens évoluent, du fait des réductions budgétaires imposées par l’État et du bouleversement institutionnel, la gestion municipale est devenue plus exigeante… 

Face à ces défis, j’incarne le renouveau et l’expérience dont la ville a besoin. 

Face à la défiance grandissante envers la politique, je crois que le renouveau des pratiques politiques est la condition essentielle au retour de la confiance entre élus et citoyens.

Cette élection est ma première élection. Contrairement aux candidats qui se présentent devant vous, je n’ai trahi ni les électeurs, ni mes convictions. Je n’ai ni haines, ni rancœurs envers les différents candidats. Les trahisons d'hier et les colères du passé ne m'intéressent pas, elles ne devraient d'ailleurs pas forger une candidature qui engage l'avenir d'une ville. Je vous propose donc d’ouvrir ensemble un nouveau chapitre de l’histoire de notre ville, en respectant son passé et son identité mais également en s’inspirant des réussites des villes qui nous entourent et en inventant l’avenir.   

Avec une équipe profondément renouvelée, issue de différents horizons et qui regroupe de très nombreuses compétences, nous vous proposons un programme réaliste en ambitieux pour faire réussir notre ville. 

Notre but n’est pas de dire que tout va mal et qu’il faut tout changer pour que finalement rien ne change pour vous ! Nous souhaitons conserver et valoriser ce qui fonctionne, améliorer ce qui doit l’être et innover dans les domaines où c’est nécessaire.

Image

Diplômée d’une licence de sciences politiques et de management public puis d’un Master en stratégie et décision publique et politique.

Image