Image

Aucune femme, aucun homme, aucun enfant ne doit se sentir en insécurité à Boissy !

Le maire sortant, candidat à sa réélection, prétend que « la Police Municipale n'est absolument pas habilitée à agir, ni pour du maintien de l’ordre, ni pour la répression de la délinquance ou du banditisme ».

Image

Si la sécurité est d’abord une mission régalienne dévolue à l’Etat, ce fatalisme et ce dogmatisme, au-delà d’être mensongers, SONT UN RÉEL DANGER POUR NOTRE VILLE !

Pour vous convaincre qu’ailleurs, dans d’autres villes, les services de polices municipales agissent au quotidien pour améliorer la sécurité des habitants, il suffit de lire la presse.

Image

A la lecture de ces articles, une chose est certaine, la Police municipale dispose de tous les moyens légaux pour agir vraiment. Et si ce n’est pas le cas aujourd’hui à Boissy, c’est un choix politique et idéologique.

Il n’y a pas de raison que ce qui est possible ailleurs soit impossible à Boissy. Il est temps d’arrêter la mauvaise foi et de reporter la faute sur les autres.

Face à ceux qui prétendent qu’ils ne peuvent rien pour améliorer vraiment la sécurité, nous vous proposons aujourd’hui un programme ambitieux et réaliste, qui a fait ses preuves dans des villes voisines.

RENFORCER LA SÉCURITÉ, D’AUTRES VILLES L’ONT FAIT !

La ville de Boissy-Saint-Léger est confrontée, comme tous les territoires, à différents enjeux de sécurité et de préservation du cadre de vie. Si des villes voisines obtiennent des résultats concrets en matière de politique de sureté, POURQUOI PAS NOUS ?

LA POLICE MUNICIPALE DE L’HAÿ-LES-ROSES en quelques chiffres

Élu à 30 ans en 2014 maire de l’Haÿ-les-Roses, Vincent JEANBRUN impulse une politique de sécurité efficace.

Entre 2014 et 2017 :

11 agents supplémentaires de police municipale et une présence étendue à 8h-20h la semaine et 9h-19h le dimanche, avec en complément des patrouilles hebdomadaires jusqu'à minuit et des opérations ponctuelles à 6h.

35 caméras de vidéo-protection à vision nocturne avec un enregistrement 24h/24 et un Centre de Supervision Urbain (CSU).

3 véhicules d’intervention achetés.

1 nouveau poste de police municipale rénové et sécurisé.

1 brigade cynophile

DES RÉSULTATS CONCRETS !

Entre 2014 et 2017, soit en seulement 3 ans :

- 37% de baisse de la délinquancesur l’ensemble du territoire.

0% d’augmentation des tauxd’imposition communaux

Image

Vincent JEANBRUN
Maire de L’Haÿ-les-Roses
Vice-présidentde la Région Ile-de-France

Améliorer la sécurité du quotidien, c’est possible, nous l’avons fait à L’Haÿ-les-Roses. En 4 ans, nous avons créé une police municipale moderne et professionnelle qui intervient à la fois sur des missions de proximité et de prévention mais également sur des missions de police secours : agressions, rixes, attroupements, cambriolages, accidents, nuisances…

Notre police municipale permet à la fois de répondre aux attentes de tranquillité publique des habitants, mais également de soulager la police nationale des problématiques de petite délinquance pour se concentrer sur les grands enjeux de sécurité. Nous avons pu faire baisser considérablement la délinquance locale, réduire les nuisances et améliorer le sentiment de sécurité des habitants.

Je connais bien Laure, depuis longtemps. Je connais son énergie et sa détermination à mener à bien les actions dans lesquelles elle s’engage. Si vous lui faites confiance les 15 et 22 mars prochain, je sais qu’avec son équipe elle fera de votre sécurité sa priorité.

CERTAINS PRÉTENDENT QU’AUGMENTER LA SÉCURITÉ COUTERA CHER AU CONTRIBUABLE BOISSÉEN

POURQUOI C’EST FAUX ?

Combien coûte l’insécurité du quotidien à la municipalité ? Remplacement de mobilier vandalisé ou détruit, peinture sur les tags, augmentations des assurances…

Combien coûte l’insécurité aux bailleurs sociaux ? Remplacement des vitres vandalisées, des équipements détruits…

Combien coûte l’insécurité aux Boisséens ? Victimes de cambriolages ou de vandalisme, augmentations des assurances

Combien coûte l’insécurité sur le prix de l’immobilier ? Surtout lorsque la commune fait la une de la presse pour des fusillades ?

 

Si les Boisséens font le choix d’une politique de sécurité renforcée, il existe de nombreuses aides extérieurs. Le Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance (FIPD) et la politique régionale en matière de sécurité nous permettront de bénéficier de financements extérieurs pour le déploiement de la vidéo-protection et l’équipement des policiers municipaux. A titre d’exemple, la ville de l’Haÿ-les-Roses a touché des subventions allant de 57% (caméras piétons, radio-communication, gilets pareballes…) à 80% pour la vidéo-protection et même 100% pour certains types d’actions (formations sur la radicalisation, actions spécifiques pour les victimes de violences conjugales, etc).

AMÉLIORER LA SÉCURITÉ À BOISSY, C’EST POSSIBLE !

POLICE MUNICIPALE

EFFECTIFS

Nous renforcerons les effectifs de la police municipale afin qu’elle soit présente de jour et en soirée dans tous les quartiers. Les policiers municipaux pourront par exemple réaliser des points fixes dans certains quartiers pour assurer une présence rassurante, aller à la rencontre des Boisséens et des commerçants via des opérations d’ilotage…
Pour une ville de cette strate, il est recommandé d’avoir un agent pour 1 000 habitants. Nous devons nous rapprocher de ces préconisations.

ÉQUIPEMENT

Mettre à la disposition des agents tous les moyens nécessaires pour qu’ils puissent accomplir leurs missions : équipements de protection, véhicules d’intervention, terminaux de procès-verbaux électroniques, caméras piétons, radars portatifs…

Pour assurer la sécurité des agents et des habitants, nous devons armer notre police municipale. Dans un contexte récent de fusillades multiples à Boissy, il est indispensable de protéger nos agents face à des délinquants armés et de protéger également la population en cas de menace grave, au même titre que 50% des polices municipales de France. L’armement entre dans le cadre d’une convention de coordination avec la police nationale, il constitue un usage principal et prioritaire dissuasif, avec une sortie d’arme uniquement en cas de menace grave, et une utilisation qu’en cas de légitime défense.

VIDÉO-PROTECTION ET SURVEILLANCE EN TEMPS RÉEL

Sans aucun agent derrière les écrans, les caméras installées actuellement dans la ville ne servent pas à grand chose !

Étendre le réseau de caméra et mettre en place un Centre de Supervision Urbain (CSU) qui permettra une surveillance en temps réelle par les agents de la police municipale.

La vidéo-protection a fait ses preuves dans de nombreuses villes. A titre d’exemple, grâce notamment à son réseau de près de 100 caméras, la ville de Thiais a fait baisser la délinquance de proximité de 46 % depuis 2002. La vidéoprotection permet en particulier les arrestations en flagrant délit et la résolution d’enquêtes de police a posteriori par reconnaissance des auteurs.

BRIGADE CYNOPHILE

Nous créérons une brigade cynophile. Elle constitue une force de dissuasion efficace. Le chien est équipé d’une muselière et n’intervient qu’en cas de légitime défense. Lui et son maître suivent une formation continue hebdomadaire pour garantir leur capacité opérationnelle. L’animal subit une évaluation continue par le biais d’un suivi comportemental.

COORDINATION AVEC LA POLICE NATIONALE

Signature d’une convention de coordination :

  • Ligne de radiocommunication entre la police municipale et la police nationale afin d’améliorer la coordination des opérations par une interopérabilité des réseaux.
  • Organisation d’opérations coordonnées.

LUTTER CONTRE LA DÉLINQUANCE ROUTIÈRE DANS NOS QUARTIERS

Après une phase de concertation avec les Boisséens, nous mènerons des actions avec la police municipale afin d’enrayer les phénomènes trop fréquents de grands excès de vitesse et de rodéos dans nos rues.

POLITIQUE DE SURETÉ MUNICIPALE

CONSEIL LOCAL DE SÉCURITÉ

Réunir régulièrement le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) en séance plénière avec l’ensemble des partenaires de la ville : État, tribunal de grande Instance, Académie de Créteil, Conseil départemental, bailleurs sociaux, RATP, chefs d’établissements du second degré, associations de victimes… et des groupes de travail thématiques (prévention, dissuasion, sanction, radicalisation, violences faites aux femmes…).

TOLÉRANCE ZÉRO FACE À LA DÉLINQUANCE

Le maire portera plainte systématiquement contre l’auteur d’une infraction ou d’un délit sur l’espace public et sur le mobilier urbain pour mettre fin au sentiment d’impunité.

MESURES D’EXCEPTIONS

En lien avec les bailleurs sociaux, nous demanderons l’expulsion des bénéficiaires de logements sociaux qui se rendent coupables d’agressions, de trafics ou de dégradations volontaires.

Bénéficier de la solidarité nationale est un droit, cela ouvre également des devoirs et notamment celui de respecter le vivre-ensemble.

MÉDIATION URBAINE

Nous ferons un bilan du dispositif de médiation urbaine engagé aujourd’hui à la Haie Griselle. Nous étudierons la possibilité d’expérimenter comme à Melun le dispositif des « correspondants de nuit » qui permet notamment de gérer la question des occupations des halls d’immeubles, facteur d’insécurité particulièrement pregnant et qui préoccupe de nombreux riverains à la Haie Griselle.

VOISINS VIGILANTS

Nous accompagnerons le dispositif « Voisins vigilants ». Ce dispositif permet notamment de prévenir simultanément ses voisins et la police en cas de problème. Il existe également un dispositif Mairie vigilante, dans lequel la commune prend une part plus importante et soutient les différentes “communautés”.

Notre équipe d’experts au service de la sécurité à Boissy

Image

Sylvain JOURNET

Titulaire d’un Master en Histoire militaire, Défense et Politiques de Sécurité, adjoint administratif au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Intègre le Ministère de l'Intérieur en mars 2020.

Je me suis installé à Boissy en 2010, conquis par l’environnement arboré et piéton de la Haie Griselle. Dans le cadre de mes études et, surtout, de mon travail, j’ai eu l’opportunité de vivre en Albanie, en Chine et en Australie. Ces expatriations m’ont apporté, entre autres, ouverture d’esprit et conscience de la nécessité de protéger notre environnement.

J’ai quitté la ville de 2012 à 2018 et je l’ai retrouvée dans un état pire que lorsque je m’y suis installé.

Ancien militant socialiste, je suis révolté de voir notre ville faire la Une des médias pour des problèmes de sécurité. Étant père d’un enfant de 3 ans, je refuse tout fatalisme et je veux me battre pour qu’il grandisse dans un environnement sain, redynamisé et sécurisé.

J’ai donc décidé de rejoindre Laure THIBAULT pour mettre à contribution toute mon expertise car elle apporte de nouvelles réponses à des problèmes qui durent depuis déjà trop longtemps et que les élus actuels n’ont pas su résoudre.

Image

Jean-Pierre VILLENEUVE

Ancien maire-adjoint à la sécurité avec Daniel URBAIN

Retraité de la Police Nationale

Image

Joël BLANVILLE

Conseiller municipald’opposition (LR) de Boissy

Retraité de la Police Nationale

Image

Denis FRECHOU

Fonctionnaire de Police Nationale en Ile-de-France

Image

Dany GODINHO

Chef de secteur dans le domaine de la sécurité en Ile-de-France

Image

PRÉVENIR, ÉDUQUER, ACCOMPAGNER, C’EST INDISPENSABLE !

La mise en place d’une politique de sécurité ne va pas résoudre à elle seule tous les problèmes. Pour qu’elle soit efficace et acceptée, elle doit s’accompagner d’une politique de prévention et d’accompagnement sur le terrain. Les policiers municipaux devront bien évidemment continuer d’assurer leur role de police de proximité : permis piétons, operation tranquillité vacances…

PRÉVENTION

GUIDE DE LA PRÉVENTION ET DE LA SÉCURITÉ

Ce guide permettra notamment d’aborder des points clés du dispositif de sécurité comme les attributions de la police municipale, comment réagir en fonction des différentes situations ? Comment se prémunir des risques ? Qui contacter en cas d'urgence ?

PÉDAGOGIE ET FORMATION

Perdre le réflexe de déposer son sac à main sur le siège passager lorsqu'on conduit, de laisser les clés de son domicile sur un crochet à l'entrée. Savoir que l'on a le droit d’appeler la police si l'on se sent oppressé par quelqu'un qui se présente comme un vendeur à domicile... Nous proposerons aux Boisséens volontaires une formation pour apprendre les bons réflexes à adopter face aux risques et à contacter les bons interlocuteurs en cas de délit.

PROX RAID AVENTURE

“Si je te connais, je te respecte”. Nous péréniserons l’animation Prox Raid Aventure afin que les Boisséens rencontrent les policiers dans un autre contexte. La police municipale sera invitée à participer pour presenter ses missions et échanger avec la population.

ÉDUCATION A LA CITOYENNETÉ

Les citoyens ont des droits, mais aussi des devoirs. Dès le plus jeune âge, apprenons à nos enfants à devenir de jeunes citoyens responsables, éclairés et acteurs de leur quotidien.

PASSEPORT DE LA CITOYENNETÉ

Création d’un passeport de la citoyenneté. Nous éditerons chaque année un carnet à destination des élèves des élèves de CM1. Ce petite carnet illustré permettra de présenter les grands principes de la citoyenneté (devoir de mémoire, respect de l’environnement, respect d’autrui, protection et sécurité, vie démocratique…) et encouragera les enfants à participer à des actions permettant de développer leur engagement citoyen (participation aux commémoration, visite de lieux de pouvoir, rencontre avec les pompiers…).

Des ambassadeurs, partenaires de la ville, seront là pour accompagner les enfants. Les jeunes auront jusqu’à leurs 16 ans pour valider les actions du carnet et ainsi se voir remettre par la ville un diplôme de la citoyenneté.

CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS ET CONSEIL DES JEUNES

Nous revitaliserons le conseil municipal des enfants et le conseil des jeunes afin de leur donner une place plus importante dans notre ville et de leur permettre de devenir un moteur parmi la jeunesse Boisséenne.

SEMAINE DE LA CITOYENNETÉ ET DE L’ENGAGEMENT

Ces interventions doivent permettre aux jeunes de découvrir ce qu’est l’engagement, quelle que soit la forme de celui-ci, comme une autre manière d’être citoyen et acteur de la société. À travers divers témoignages et animations, ces interventions visent avant tout à les encourager à devenir citoyens solidaires.

DÉCROCHAGE SCOLAIRE ET ACCÈS À L’EMPLOI

En Ile-de-France, on compte 25 000 nouveaux décrocheurs scolaires par an. Nous devons tout mettre en œuvre pour prévenir ce fléau.

L’Union Européenne, l’État, la Région et le Département developpent des actions de lutte contre le décrochage scolaire. Deux collèges de Limeil-Brévannes sont ainsi accompagnés par l’association « Parlez Cités » afin d’accompagner les collégiens décrocheurs à reconstruire leur lien avec l’école au travers d’un projet individuel mais également collectif. Nous engagerons des démarches auprès des partenaires de la ville pour qu’une telle initiative soit mise en place à Boissy.

SOUTIEN SCOLAIRE

Lutter contre l’échec scolaire en offrant à chaque enfant scolarisé entre le CP et la Terminale un accès gratuit à un dispositif de soutien scolaire en ligne comme Civiscol.

PROJET « COUP DE POUCE »

Maintenir le projet « Coup de Pouce » malgré le désengagement financier de l’État et le Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS).

FORUM DE L’EMPLOI

Péréniser et optimiser le forum de l’emploi chaque année en l’enrichissant par un partenariat privilégié avec les entreprises et commerçants de la ville afin de permettre à nos jeunes (et moins jeunes) un accès à la formation et l’emploi local.

RENCONTRES AVEC LES ENTREPRISES

Organiser des journées de rencontres avec les entreprises à destination des collégiens et des lycéens pour favoriser la découverte des métiers.

BANQUE D’OFFRES DE STAGES ET DE CONTRATS D’APPRENTISSAGE

Mettre en place une grande banque d’offres de stages et de contrats d’apprentissage, alimentée par les entreprises de la ville et les partenaires.

PLAN JEUNESSE-EMPLOIS

Développer un « plan Jeunesse-Emplois » qui accompagnera chaque année un nombre déterminé de jeunes de moins de 30 ans à trouver un emploi.

SOUTIEN À LA PARENTALITÉ

Nous maintiendrons et développerons les initiatives de soutien à la parentalité (soirées et petit dej’ parentalité, semaine de la prévention des écrans, coaching parents/enfants…). Nous communiquerons davantage autour de ces initiatives pour mieux les faire connaitre.

MAISON DES PARENTS

Dans le cadre de l’étude en cours sur les équipements sociaux et petite enfance autour du Nouveau Projet de Renouvellement Urbain de la Haie Griselle, nous réfléchirons à l’idée d’implanter une maison des parents qui aura pour mission d’accompagner les familles dans leur rôle éducatif et de parentalité.

Quelques activités pouvant être développées dans cette structure : café des parents, échanges avec des associations spécialisées dans le soutien à la parentalité, organisation d’ateliers créatifs par des parents bénévoles…

HARCÈLEMENT À L’ÉCOLE

Développer un plan de prévention contre le harcèlement à l’école et les dangers d’internet. Nous souhaitons également proposer des ateliers de sensibilisation parents/enfants aux conduites à risque.

ACTIVITÉS À DESTINATION DES JEUNES

MAISON DE LA JEUNESSE

Ouverture d’une Maison de la Jeunesse, lieu d’échanges, de rencontres, de loisirs et un espace d’information et de documentation pour la jeunesse qui accueillera les jeunes après l’école et pendant les vacances scolaires.

Elle regroupera le PIJ (point d’information jeunesse) et le club des jeunes, dont l’amplitude horaire devra être augmentée. Cette structure permettra également de développer de nouvelles activités souhaitées par les jeunes.

ACCUEILS DE LOISIRS ASSOCIÉS AU COLLÈGE

Création de deux ALAC (Accueils de Loisirs Associés au Collège) qui proposeront des activités sportives, culturelles ou citoyennes aux collégiens le midi pendant le temps de pause méridienne. Ces structures pourront aussi permettre de créer des échanges réguliers entre nos deux collèges.

DISPOSITIF « PERMIS / BAFA À POINTS »

À destination de tous les jeunes Boisséens, nous développerons un dispositif « Permis / BAFA à points » qui permettra de financer un projet en échange d’heures de bénévolat auprès de la ville ou des associations.

LUTTER CONTRE LES INCIVILITÉS, OBJECTIF VILLE PROPRE !

Au sein de la Police municipale, créer une brigade de police de l’environnement (brigade verte) avec pour mission d’assurer une veille permanente pour prévenir les incivilités et les atteintes à l’environnement :

  • Détection et résorption des dépôts sauvages, recherche des auteurs et verbalisation.
  • Lutte contre les mégots et papiers jetés sur la voie publique.
  • Lutte contre les déjections canines.
  • Lutte contre le non respect de la règlementation relative aux nuisances sonores.
  • Lutte contre les tags et la dégradation des espaces paysagers et du mobilier urbain.
  • Contrôle des végétations débordantes.
  • Non-respect de la règlementation communale des déchets (horaires de sorties des bacs, encombrants, etc).
  • Patrouilles d'îlotage en pédestre ou en VTT pour être toujours plus proche et plus à l'écoute des administrés.
Image
Image
Image

Les autres thèmes :