Image

Jeunesse - Emploi

En Ile-de-France, on compte 25 000 nouveaux décrocheurs scolaires par an. Nous devons tout mettre en œuvre pour prévenir ce fléau.

L’Union Européenne, l’État, la Région et le Département developpent des actions de lutte contre le décrochage scolaire.

Deux collèges de Limeil-Brévannes sont ainsi accompagnés par l’association « Parlez Cités » afin d’accompagner les collégiens décrocheurs à reconstruire leur lien avec l’école au travers d’un projet individuel mais également collectif. Nous engagerons des démarches auprès des partenaires de la ville pour qu’une telle initiative soit mise en place à Boissy.

Nos propositions

EMPLOI DES JEUNES

Développer un « plan Jeunesse-Emplois » qui accompagnera chaque année un nombre déterminé de jeunes de moins de 30 ans à trouver un emploi.

Créer un espace Emploi et un club de parrains pour soutenir et accompagner individuellement les demandeurs d’emploi et notamment les jeunes.

Création d’une banque d’offres de stages et de contrats d’apprentissage, alimentée par les entreprises de la ville et les partenaires.

Espace Emploi et club de parrains

Créer un espace Emploi et un club de parrains pour soutenir et accompagner individuellement les demandeurs d’emploi et notamment les jeunes.

CITOYENNETÉ

Création d’un passeport de la citoyenneté qui aura pour but d’encourager les enfants à participer à des actions permettant de développer leur engagement citoyen (participation aux commémoration, visite de lieux de pouvoir, rencontre avec les pompiers…).

Encourager l’engagement citoyen des jeunes, leur expression artistique, leur mobilité, leur accès à la culture (dispositif chèque culture, création d’une WebTV…).

Élargir les bourses au permis ou les aides à projet en échange d’un nombre d’heures d’engagement citoyen.

SOUTIEN SCOLAIRE

Lutter contre l’échec scolaire en offrant à chaque enfant scolarisé entre le CP et la Terminale un accès gratuit à un dispositif de soutien scolaire en ligne comme Civiscol.

Obtenir des financements pour accompagner les collégiens décrocheurs à reconstruire leur lien avec l’école au travers d’un projet individuel mais également collectif.

PRÉVENTION

Développer un plan de prévention contre le harcèlement à l’école et les dangers d’internet.

BANQUE D’OFFRES DE STAGES ET DE CONTRATS D’APPRENTISSAGE

Mettre en place une grande banque d’offres de stages et de contrats d’apprentissage, alimentée par les entreprises de la ville et les partenaires.

PROJET « COUP DE POUCE »

Maintenir le projet « Coup de Pouce » malgré le désengagement financier de l’État et le Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS).

MAISON DE LA JEUNESSE

Ouverture d’une Maison de la Jeunesse, lieu d’échanges, de rencontres, de loisirs et un espace d’information et de documentation pour la jeunesse qui accueillera les jeunes après l’école et pendant les vacances scolaires. Elle regroupera le PIJ (point d’information jeunesse) et le club des jeunes, dont l’amplitude horaire devra être augmentée. Cette structure permettra également de développer de nouvelles activités souhaitées par les jeunes.

ACCUEILS DE LOISIRS ASSOCIÉS AU COLLÈGE

Création de deux ALAC (Accueils de Loisirs Associés au Collège) qui proposeront des activités sportives, culturelles ou citoyennes aux collégiens le midi pendant le temps de pause méridienne. Ces structures pourront aussi permettre de créer des échanges réguliers entre nos deux collèges.

DISPOSITIF « PERMIS / BAFA À POINTS »

À destination de tous les jeunes Boisséens, nous développerons un dispositif « Permis / BAFA à points » qui permettra de financer un projet en échange d’heures de bénévolat auprès de la ville ou des associations.

Image

Moncef JENDOUBI

Directeur de la Mission Locale intercommunale Des Bords De Marne, après avoir contribué à la création de celle de Boissy.

1er adjoint au maire de 2008 à 2O11, délégué à la Jeunesse, à la politique de la ville, à l'action sociale et à la petite enfance.

« Investir sur la jeunesse, c’est renforcer la richesse de Boissy-Saint-Léger. Nous devons donner une chance à chaque jeunes, l’aider à trouver un emploi ou une formation. Nous devons aussi proposer plus d’activités pour la jeunesse et favoriser l’engagement citoyen des jeunes. »