Engagés contre le projet de prison chez nos voisins à Noiseau

Nous étions présents le 9 novembre 2019 aux côtés du maire Yvan FEMEL, Maire de Noiseau, pour dire NON au projet de prison de 700 places dans ce petit village de moins de 5 000 habitants.

Après Limeil-Brévannes, l’Etat s’arroge de nouveau le droit de décider de l’avenir de nos territoires sans aucune consultation avec les élus locaux et les habitants et au mépris des projets locaux qui concourent au rééquilibrage territoriale est/ouest ( développement économique, transports, logements...).