Stratégie vaccinale, subventions, budget, sécurité, associations, commerces, nuisances aériennes…

En préalable le maire a évoqué la colère des élus face aux errements du gouvernement s’agissant de la stratégie vaccinale. Nous partageons ses inquiétudes : 5 000 doses par semaine dans le Val-de-Marne pour 100 000 personnes âgées de plus de 75 ans, sachant qu’il faut deux injections par personne, opacité sur les décisions d’ouverture des centres de vaccination, problème du déplacement des seniors...

 

Nous avons voté pour les demandes de subventions au titre de la mise en accessibilité de différents équipements publics et pour la réfection et l’amélioration des installations de ventilation du forum.

Nous nous opposons aux orientations budgétaires de la majorité municipale. Nous appelons de nos vœux une politique de sécurité beaucoup plus volontariste pour assurer la tranquillité publique dans nos quartiers.

Nous avons également plaidé pour qu’une réflexion sur la sécurité routière soit lancée dans la commune, en concertation avec les Boisséens. Vous êtes effectivement nombreux à nous faire remonter notamment des problèmes de vitesse dans certains quartiers de la ville, en particulier aux abords des écoles.

Nous avons demandé que le budget 2021 apporte une attention particulière pour les associations et clubs sportifs de la ville particulièrement touchés par la crise sanitaire mais également pour les commerces. Nous demandons que les subventions aux associations soient à minima équivalentes à celles votées en 2020 et que les mesures pour les commerçants prises en 2020 soient également maintenues. Surtout si de nouvelles contraintes sont annoncées dans les prochains jours.

Enfin nous avons voté pour le vœu demandant le réexamen du plan de prévention du bruit dans l’environnement de l’aéroport d’Orly.
Alors que ce plan augmente les contraintes d’urbanisme pour les riverains de l’aéroport, il ne propose aucune amélioration dans la lutte contre les nuisances. Aucune mesure restrictive additionnelle au couvre-feu et au plafonnement de l’aéroport. Aucune incitation à l’innovation et à l’amélioration des avions.
Pourquoi étendre les contraintes alors que cet aéroport est contraint par le couvre feu et le plafonnement ?
Même si après la mobilisation des élus et des associations de riverains, le Préfet du Val-de-Marne a promis de revoir sa copie, nous devons rester extrêmement vigilants.

Image

Boissy-Saint-Léger

" Donnons aujourd’hui le meilleur de nous-mêmes pour être à la hauteur des enjeux de demain ! "