COVID 19 : Demande d'exonération des droits de terrasse des commerçants de Boissy-Saint-Léger

Fermés depuis octobre 2020 et malgré les aides de l'Etat, la situation des restaurants, bars et brasseries de notre ville reste très compliquée pour beaucoup d'entre eux, leur activité reprend depuis hier, mais dans des formes extrêmement contraintes.

 

Lors de la délibération sur les tarifs communaux de l'année 2021, nous avons proposé au maire une exonération de droit de terrasse pour l'année, accompagnée d'une exonération de la redevance d'occupation de l'espace public dans le cas d'un évènement exceptionnel comme par exemple l'occupation d'une place de stationnement pour agrandir une terrasse éphémère lors d'une rencontre sportive majeure.

Non seulement le maire a refusé notre proposition mais son argument pour justifier son refus nous a laissé sans voix ! Le maire considère que certains commerçants comme des boulangeries ou de la restauration à emporter de notre ville ont profité de la crise sanitaire pour s'enrichir sur le dos des restaurants fermés.

Si l'argument, qui n'est accompagné d'aucune preuve, est discriminante, le maire choisi par ce biais de sanctionner financièrement l'ensemble des commerçants de Boissy en maintenant une taxe lourde pour eux en cette période de crise économique majeure qui pourtant ne rapporte pas grand chose à la ville à comparer avec son budget global.

Image

Boissy-Saint-Léger

" Donnons aujourd’hui le meilleur de nous-mêmes pour être à la hauteur des enjeux de demain ! "